A vos Valentin

Ciel mon Valentin !

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi le temps passe très vite. Il y a moins de deux mois tout le monde cherchait un cadeau pour offrir à tous ceux qui sont importants dans nos vies, et là … la Saint Valentin pointe son nez !

Dans mon pays d’origine, cette fête n’existait pas quand j’ai rencontré celui qui est devenu mon époux. C’est grâce à lui que j’ai eu connaissance de cette fête. C’est lui qui m’a envoyé la première carte de la Saint Valentin …  et depuis, 38 ans ont passé …

Au fond, cette fête est commerciale. Les magasins de fleurs voient monter leurs chiffres d’affaires aussi bien et même plus, que pour la Toussaint. Les pâtissiers ont trouvé également un bon filon. Nos régimes sont mis à rude épreuve avec ces gâteaux, super mignons en forme de cœur, pour les manger à deux, sans oublier les parfumeries !

Dans notre assemblée, souvent, nous préparions un repas pour les couples ou une sortie au restaurant. C’est une façon de marquer cette journée, malgré les détracteurs …

J’aime cette fête car je sais que pour certaines, c’est une des rares occasions d’avoir un moment à part avec leur époux, ou simplement recevoir un bouquet des fleurs, un parfum ou un petit mot dans un post-it. Le reste du temps, les conjoints sont accaparés par le travail, les courses, les enfants, le train-train de la vie.

Et vous vous dites, où est passé mon Valentin ? Il est l’amour ?

Certes l’amour, c’est un fruit qui mûri avec le temps, et comme un arbre prend ses racines dans les cœurs du couple, l’amour passion d’adolescente se transforme en un amour solide, excellent comme un bon cru, où il n’y a pas de lutte pour le pouvoir, ni pour porter la culotte, où les pensées entre deux êtres deviennent simultanées.

Je ne sais pas qui est votre Valentin, mais j’espère que vous pourrez avoir un petit geste différent pour lui dans cette journée. Peut-être va t’il se rappeler de vous acheter des fleurs ou autre chose. Si par malheur il l’oublie, je vous en prie, ne lui en tenez pas rigueur. C’est une fête, rien d’autre. Il vous démontre certainement par d’autres façons, chaque jour, l’amour qu’il a pour vous. Réfléchissez, je suis sûre que vous allez trouver.

Le mauvais côté de cette fête pour moi, c’est la tristesse qu’elle provoque dans les cœurs de ceux qui sont seuls, hommes ou femmes, ceux qui ont souffert d’une rupture ou d’une trahison. Peut-être se sentent-ils pointés du doigt dans cette journée. Ils voudraient tellement avoir à côté d’eux un compagnon, même s’ils oublient la Saint-Valentin.

Il est tellement important d’être aimée.

J’entends parfois dire que « mon Valentin, c’est Dieu ». Personnellement, je ne pourrais jamais dire ces propos, puisque je suis mariée et mon Dieu a bien voulu m’accorder cette joie de partager ma vie avec mon époux.

Ces propos dans la bouche d’une célibataire ont un son différent, car tout son amour est complètement tourné vers Lui, Dieu. L’amour qu’on porte à Dieu n’a rien à avoir avec l’amour humain de la Saint Valentin. Nous devons apprendre à cultiver l’amour à travers le temps, à le faire grandir.

L’amour de Dieu ne connait pas de variation. Il est toujours profond, noble, fidèle et complètement gratuit. L’amour de Dieu pardonne plus loin que la limite humaine … Il n’est pas humain, c’est un amour divin !

Soyons reconnaissantes en cette journée. Remercions Dieu de nous avoir donné un Valentin pour nous accompagner pendant notre pèlerinage sur la terre. Dans Sa bonté, Il nous a créées,  homme et femme, pour nous aimer et fonder un foyer, pour partager nos vies, les bons et les mauvais moments.

Rien que pour ça, j’ai envie et j’espère que vous aussi, marquer cette journée par des mots d’amour et de tendresse envers nos Valentin.

Myriam, responsable Vital Femmes

www.vitalradio.fr

Laisser un commentaire